giru party

Pages

Search:

vendredi 17 mars 2017

horror party N°1 : les films asiatiques


Bonsoir mes petits loups, je ne sais pas si vous c'est pareil, mais Halloween est pour moi une des fêtes que j'aime le plus au monde ! Pourquoi donc ? Car je suis une fan incontestée des films d'horreur en tout genre et que j'adore me baigner dans le sang frais (bon ok j’exagère, j'aime juste me gaver de pop corn et me déguiser, ce n'est pas pour rien que je suis cosplayeuse à mes heures perdues).
C'est donc pour cette magnifique fête qu'est halloween que je déclare les "horror party" ouvertes. (Oui car à la base j'avais écrit cet article pour halloween et au final je l'ai laissé en plan)
NAAANNIIII なに ? Qu'est-ce donc encore comme nouvelle invention ?
Il s'agit (encore) d'une nouvelle rubrique qui va me permettre cette fois-ci de vous partager ma passion dévorante pour les films d'horreur! Cela faisait un bout de temps que je pensais instaurer un "mardi de l'horreur" sur mon blog, mais je me suis vite rendue compte que je n'avais pas encore trouvé le bon rythme que pour me permettre de faire 2 articles/semaine. Ayant déjà du mal à produire 1 article/semaine, j'ai donc décidé de tout simplement en faire de temps en temps et de faire des "top" plutôt que des critiques sur un seul et même film.
C'est donc sans plus attendre que je vais vous introduire le tout premier classement ! J'aurais pu choisir pour l'occasion de vous parler des films d'horreur qui me font le plus peur, ou encore de ceux sur le thème d'halloween, mais j'ai décidé de partir dans une contrée bien méconnue pour les films d'horreur : on va parler films asiatiques ! Peu de personnes le savent mais la plupart des blockbusters américains ne sont que des remakes pas toujours terribles de certains classiques de l'horreur japonais/asiatiques. Ne voulant pas m’arrêter au japon justement pour ne pas vous parler des excellents dark water, ring o, yu-rei (the grudge) qui sont 1000 fois plus poignants et "humains" que les cousins américains, j’ai étendu le territoire sur tout le continent asiatique (ou presque) en vous sélectionnant 5 films venant tous de pays différents !


Death bell 고死: 피의 중간고사 (corée du sud)


Résumé: Le film parle de 20 étudiants, qui lors d'une classe spéciale se retrouvent à devoir répondre à des énigmes pour sauver les élèves qui se font enlever un par un puis tuer quand l'énigme n'est pas résolue.


Avis : Je dois dire que d'en parler sans faire de spoil est vraiment très dur : J'avais vu ce film il y a fort longtemps, mais je me souvenais exactement de la fin de celui ci tellement elle était poignante ! J'exagère un peu, mais je trouve qu'on réduit vite le champ des possibilités dans les films d’horreur et qu'on oublie souvent justement ce côté " humain" ou à la fin on se dit : Peut-être que si j’étais à leur place, emplie de haine de chagrin, j'aurais moi aussi eu envie de me venger ? Mais qui a envie de se venger et pourquoi ?  Je n'en dis pas plus sinon je risque de révéler la fin, ce serait fort dommage !
Ps: Il existe aussi un death bell 2 bloody camp (que je n'ai pas vu) et des "on dit" sur un 3 éme qui serait en préparation. Mais nous sommes tous d'accord pour dire que les suites ce n'est jamais gage de qualité !


Shutter ( thailande )

Résumé : Un photographe réalise que le fantôme d'une jeune femme apparaît sur tous ses clichés. Avec l'aide de sa petite amie, il va tenter de comprendre pourquoi cet esprit tourmenté s'acharne sur lui...

Avis : Encore un film qui m'a vraiment marquée ! A ne surtout pas confondre avec la version americano-japonaise du même nom (parfois appelée spirits, qui est notamment sur netflix )


one missed call / la mort en ligne (japon)


Résumé : Un soir, Yumi est témoin d'un étrange incident.
Son amie Yoko reçoit un message identifié comme émanant de son propre téléphone, mais daté de trois jours plus tard. Si la mélodie qui annonce l'appel lui est inconnue, Yoko reconnaît en revanche sa propre voix sur l'enregistrement : un cri d'effroi qui lui glace le sang. Elle raccroche et tente de ne plus y penser. Mais trois jours plus tard, Yoko meurt à l'heure et dans les conditions exactes du message prémonitoire.
Au lycée, un événement similaire se produit quelques jours seulement après la mort de Yoko. Un élève disparaît dans des circonstances inexplicables. A chaque nouvel appel, la sonnerie et le message spécifiques annoncent une mort certaine à leur destinataire, avec la date et l'heure exactes.
Yumi décide d'enquêter. D'autant que sa meilleure amie Natsumi a elle-même reçu un appel fantôme…


Avis: Mis-à-part les quelques scènes ressemblant très fort à du “the grudge” et un fonctionnement quelque peu similaire  à celui de Sadako (ou thamara/samara en version US) dans the ring, one missed call reste quand même bien différent de ses compatriotes. J’ai particulièrement apprécié la fin... que je ne vous révélerai bien sûr pas !


The eyes 3 (chine)


Résumé : En vacances, un groupe de cinq adolescents avides de sensations fortes décident d'agrémenter leur séjour. Pour cela, ils suivent les différentes étapes d'un rite ancestral permettant d'entrer en contact avec les morts. Cependant, tout ne se déroule pas comme ils l'avaient imaginé...


Avis : Oui oui vous avez bien lu, je parle du 3 eme ! Pourquoi ? Car je n’ai tout simplement pas vu les autres ha ha ha. Trêve de plaisanteries, si le 3ème opus est bien, les 2 autres doivent être tout aussi bons.


Bonus special netflix : The silenced (corée)


Resumé : Dans les années 1930, une jeune fille malade est envoyée dans une pension. Elle découvre vite qu'elle porte le même prénom qu'une jeune fille qui a mystérieusement disparu.


Avis : Malheureusement la plateforme netflix n'est vraiment pas le lieu pour les fans de films d'horreur, sur les 68 films, seuls deux d'entre eux sont d'origine asiatique. Je me serais bien gardée de faire ce bonus, mais j'ai eu un petit coup de cœur pour the silenced qui m'a conquise par son histoire et sa légèreté. Le film ne fait pas vraiment peur mais je trouve qu'il reflète bien certains aspects néfastes de notre société de l’époque ou encore même dans certains pays à l'heure actuelle.
Read More »

vendredi 3 mars 2017

Kill Em With Kindness








Read More »

samedi 18 février 2017

Instatest n°4: colorista de l'Oréal


Bonjour les petits loups, je vous retrouve encore pour un nouvel Instatest qui cette fois-ci est un peu particulier. Habituellement je ne traite que des marques qui sont influentes "uniquement" sur instagram et non dans les supermarchés, mais ce temps est révolu ! (Equelle erreur j'ai fait là). La marque L’Oréal qui est pourtant habituée à un large public a décidé de s'accaparer les nouvelles tendances des réseaux sociaux en s'offrant à l'affiche des youtubeuse et instagrameuses influentes. Le but ? Séduire quelques nouvelles clientes aux cheveux arc-en-ciel.

mary cake : 623K ♥ elsa muse : 40,7k ♥ Flamcis : 275K ♥ sahara ray : 1,1M ♥ lufyyyy : 602K ♥ ...

À première vue les colorista sont assez séduisants : un design épuré qui nous fait penser à notre cher instagram et de beaux visages qui nous sont familiers ... C'est  que le piège se referme sur nous ! Je vous avoue que pour ne pas changer j'étais à la fois très emballée de ces nouveaux produits mais tout aussi effrayée du résultat que j'allais avoir ! On ne va pas se le cacher mais quand on suit la plupart des filles aux cheveux arc-en-ciel on remarque très vite qu'aucune d'elles n'utilise les grandes marques de supermarché pour faire leur coloration. Elles utilisent des marques moins connues du commun des mortels comme manic panic, artic fox, crazy color, directions, brite organix, ... Et le résultat est toujours bluffant ! Je me suis donc mise dans la peau de la fille lambda que je suis et je suis allée chercher différentes gammes de la collection pour vous faire le test : 1 bleach, 1 paint, 1 washout et 2 sprays. Je vais donc faire un petit classement allant du "moins pire" à celui qu'il faut laisser brûler dans les flammes de l'enfer ! (Bon OK j’exagère)





1) Bleach

Que dire à part qu'il fait correctement son travail de décoloration, bien que j'aie préféré avoir des pointes à la limite du blanc (voire blanches) mais bonnes, je ne vais pas être trop exigeante, il s'agit d'une décoloration pour devenir blonde platine. Et je dois dire que j'ai été étonnée de retrouver mes cheveux dans le "même" état qu'ils se trouvaient avant la décoloration : abîmés mais toujours en vie. À la simple différence qu'ils sont décolorés.

2) Spray #greyhair & #pastelbluehair


Mon cœur balance vraiment pour ce produit. D'un côté le #greyhair qui est d'un laid intersidéral et de l'autre côté le #pastelbluehair qui est juste supra canonMais à part l'aspect esthétique des couleurs, l'aspect esthétique même des cheveux est plutôt pas mal, on est loin des sprays de couleurs qu'on utilise à carnaval qui rendent un aspect paille à nos cheveux. Ici il s'agit d'un vrai spray qui épouse la fibre de nos cheveux, visuellement on a plus l'impression d'avoir fait une couleur semi-permanente/permanente que d'avoir mis de la laque colorée sur les cheveux. Mais malheureusement... oui car il y a un mais ... La couleur a tendance à se transférer sur les mains quand on a le malheur de toucher nos cheveux, bien que je ne puisse le considérer comme un défaut quand on le compare à d'autres marques, je vais plus considérer cela comme une mise en garde pour vos futures utilisations, je vais d'ailleurs vous déconseiller de porter des vêtements blancs car la pluie ne vous fera aucun cadeau, surtout pour un produit qui ne dure en effet qu'une seule journée.



3) Washout #peachhair

Je n'ai rien à dire sur ce produit pour la simple et bonne raison que ça n'a pas coloré mes cheveux du tout. Je me suis donc demandé si mes cheveux absorbaient encore la couleur. J'ai fait quelques recherches sur Youtube pour constater que pour le moment une seule personne, mis à part l'Orealavait testé cette couleur en particulier ( lien ici ) c'est donc après visionnage que je peux affirmer que cette couleur en particulier ne fonctionne pas beaucoup. Pour ce qui est des autres couleurs que je n'ai pas testées, je n'en vois que des avis plut positifs.

4) Paint #greyhair

Que dire de ce produit .......Qu'il mérite d’être jeté directement dans un volcan ? Ce n'est pas encore assez à mon goût ! C'est dans ces moments qu'on se dit heureusement qu'il y a toujours moyen de réparer les dégâts , quitte à se faire la boule à zéro.... Mais je vous rassure (ou pas) j'ai les nerfs assez forts pour ne pas le faire. Donc après avoir craché mon venin, je vais vous révéler pourquoi je suis si mécontente ! Après être passée au bleach pour décolorer mes pointes histoire d'avoir encore plus de pointes blanches pour permettre au gris de bien prendre sur mes cheveux, je me suis donc fait le fameux paint en gris, étant habituée au direction silver  qui a pour effet de simplement déjaunir mes racines et de blanchir/griser mes pointes, je me suis dit "on va mettre le gris partout, en commençant par les pointes, au pire ça va juste déjaunir les racines" ERREUR FATALE ! Durant la pose on voit ses cheveux se teindre d'un gris magnifique, mais une fois le produit rincé, .... je me suis retrouvée avec les racines jaunes poussin et les pointes blond platine très clair avec quelques reflets verts => OU EST PASSE LE GRIS ?????????
Le risque du vert je le connaissais car avec le Direction j'ai parfois quelques reflets minimes  mais le total combo m'a complètement fait paniquer, au point où j'ai filé chercher un pot de direction silver et de soin bleu pour essayer d'estomper le jaune poussin (d'où l’inexistence de photos).

Mais après un bon shampoing/soin bleu et quelques shampoings mes cheveux se sont teintés d'un beau blond miel clair qui ne me déplaît pas .... Mais toujours pas de gris.

Histoire de me rassurer j'ai donc fait quelques nouvelles recherches sur YouTube... et dieu merci j'ai évité le pire




Et donc après toutes ces aventures, je ne peux toujours pas dire si je suis vraiment déçue de la gamme colorista ou pas, il est vrai que j'ai eu droit à pas mal de fails mais peut-on vraiment s'attendre à des résultats concluants quand il s'agit de produits de supermarché ? Pour ma part, je réutiliserai peut-être le Bleach et éventuellement les sprays, mais je dis bien peut-être, étant donné que L’Oréal n'est toujours pas cruelty free. Mis à part ce point négatif, je n'ai jamais vraiment été déçue par L’Oréal en règle générale surtout de leur gamme préférence qui reste mes colorations naturelles préférées à faire à la maison. Pour en revenir à colorista, je pense que cette gamme de coloration ne va pas rester longtemps dans les rayons des magasins pour la simple et bonne raison que les vraies unicorns girls préféreront toujours les produits qu'elles utilisent déjà depuis des années.
Read More »